The Magnolia Story

This eBook includes the full text of the book plus

You are here: Home - Books - Défense française, le devoir d'inventaire


Défense française, le devoir d'inventaire

Défense française, le devoir d'inventaire By Yvan Stefanovitch D fense fran aise le devoir d inventaire Quatre mille soldats fran ais ont t envoy s au Mali et en Afghanistan Aucun en Libye o une soixantaine d avions et d h licopt res tricolores ont suffi pour faire le job Les Op rations ext rieures n o

  • Title: Défense française, le devoir d'inventaire
  • Author: Yvan Stefanovitch
  • ISBN: 2354172389
  • Page: 447
  • Format: broch
  • Défense française, le devoir d'inventaire By Yvan Stefanovitch Quatre mille soldats fran ais ont t envoy s au Mali et en Afghanistan Aucun en Libye, o une soixantaine d avions et d h licopt res tricolores ont suffi pour faire le job Les Op rations ext rieures n ont jamais mobilis l ann e plus de 30 000 hommes en prenant en compte les rel ves quoi peuvent d s lors servir les 73 300 guerriers de l Arm e de terre La France continue d entretenir 265 000 militaires mal quip s , des colonnes de chars lourds, des nu es d a ronefs et 200 000 tonnes de bateaux de guerre Pur gaspillage nous avons d velopp pour 7 milliards d euros le prix de 35 h pitaux un nouveau char lourd apr s la chute de l URSS, qui a rendu obsol te ce type de mat riel Nos excellents sous marins et missiles nucl aires sont remplac s et modernis s deux fois plus vite que leurs homologues am ricains Et la cinquantaine d avions de la composante a rienne de la dissuasion reste clou e au sol, faute d avions ravitailleurs en nombre suffisant Nous pourrions pourtant nous contenter d une force de projection, d une dissuasion minimale, si l on y tient Le budget de la D fense conomiserait ainsi 10 milliards d euros par an, sans mettre en danger la s curit du pays Mais, si soldats et civils d pendant de la D fense nous co tent fort cher, leurs bulletins de vote rappellent au politique qu ils repr sentent 460 000 emplois Si encore on parvenait rentabiliser ces d penses en exportant Mais m me pas L exemple du Rafale est, ce titre, loquent Au final, une enqu te passionnante et tr s document e men e par un journaliste d investigation r put , sur un sujet d actualit.
    Défense française, le devoir d'inventaire By Yvan Stefanovitch

    • µ Défense française, le devoir d'inventaire ✓ Yvan Stefanovitch
      447 Yvan Stefanovitch
    Défense française, le devoir d'inventaire

    One thought on “Défense française, le devoir d'inventaire

    1. Boquaire on said:

      J e suppose que l auteur n a pas d voil les tracas et la pauvret de notre gouvernement au niveau de notre minist re de la d fense Tr striste pour notre pays et surtout pour nos jeunes en OPEX, ce sont les plus a plaindre

    2. ROUSSEL Jean-Claude on said:

      Livre tr s int ressant Par ailleurs, j aime bien lire les livres de ce journaliste d investigations Il r v le souvent les ind licatesses commises par certains lus.Excellent.

    3. Philippe Tixier on said:

      La lutte anti gaspillage est dans l air du temps et cela n est pas plus mal D o ce ni me ouvrage d un auteur sp cialis dans la d nonciation des gaspillages financiers des grands corps de l tat.L auteur pr tend ne pas tre sp cialiste des questions militaires et l on peut effectivement s en rendre compte en d pit de la collaboration d officiers hauts plac s dans le Landerneau de la D fense.On peut essentiellement lui repprocher des notions superficielles de g opolitique de notre pays et de s tre l [...]

    4. Allard Jean-Claude on said:

      analyse superficielle qui touche plus la pol mique et donc certainement l int r t commercial qu une v ritable analyse strat gique des besoins et capacit n cessaire de la D fense Il s attaque aux effectifs pl thoriques, alors que la conjugaison des op rations en ce d but d ann e 2015 montre que nous sommes court d homme, il s attaque aux nu s de mat riels et avions et aux fossiles chars lourds alors que nous venons d en d ployer un bataillon en Pologne pour montrer notre d termination d fendre ce [...]

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *